Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)

Objectifs et bénéficiaires

Les SSIAD ont pour but le maintien à domicile :

  • des personnes âgées de plus de 60 ans malades ou dépendantes,
  • des personnes adultes de moins de 60 ans présentant un handicap ou atteintes de pathologies chroniques.

Le SSIAD permet :

  • d’éviter une hospitalisation,
  • de favoriser un prompt retour au domicile après hospitalisation,
  • de prévenir ou de retarder la dégradation progressive de l’état des bénéficiaires,
  • d’éviter ou de retarder l’entrée en établissement pour personnes âgées.

Missions

Les SSIAD ont pour fonctions principales de dispenser, sur prescriptions médicales, des prestations de soins infirmiers sous la forme de soins techniques d’hygiène et d’aide relationnelle.

Dans la pratique, le SSIAD assure sur prescription médicale :

  • des actes médicaux infirmiers et des actes infirmiers spécialisés (injections, pansements ou surveillance d’un traitement),
  • l’aide à l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne,
  • les soins d’hygiène (nursing, prévention d’escarres),
  • d’autres actes relevant d’autres auxiliaires médicaux comme les soins des pieds par un pédicure ou l’adaptation du logement par un ergothérapeute.

Tous ces soins sont inclus dans le prix de journée d’un SSIAD.
Les SSIAD sont habilités à intervenir à domicile ou dans des établissements non médicalisés pour personnes âgées ou handicapées (exemple : les foyers-logements).

Organisation

Les SSIAD sont créés par arrêté préfectoral qui vaut autorisation de fonctionner avec un nombre délimité de patients susceptibles d’être pris en charge.

Chaque service emploie :

  • une aide ou plusieurs infirmières coordinatrices,
  • des aides soignantes,
  • des aides médicaux psychologiques,
  • du personnel administratif.

Les actes infirmiers prescrits sont assurés par des infirmières libérales, qui ont signé convention avec le SSIAD qui les rémunère.

La prise en charge

La demande sur prescription médicale est faite auprès du service par l’intermédiaire du médecin, de l’hôpital, de l’infirmière libérale, des services sociaux, de la famille…
L’infirmière coordinatrice étudie les possibilités de prise en charge en fonction de la situation et des places disponibles.
Les aides soignantes interviennent le matin et/ou le soir, plusieurs fois par semaine ou tous les jours.
L’intervention du SSIAD est prise en charge à 100 % par l’assurance maladie.